logo

Mon parcours

Mon parcours en quelques mots

Je suis de celles et ceux qui veulent que la maxime de Jean de La Fontaine ne soit plus d’actualité :
« que vous soyez puissants ou misérables, les jugements de cour vous rendront blancs ou noirs ».

Je suis née dans une famille d’enseignants, et mon éducation fut très bourgeoise.
 C’est sûrement cette éducation qui a provoqué mon dégoût de la caste, entre hypocrisie et tartufferie.
Et c’est ma grand-mère , qui de par ses valeurs humaines très ancrées, qui a fait de moi cette femme combative et sensible au monde.
C’est donc à ses côtés et enfant que mon engagement a commencé.

Un bac scientifique  en poche, et j’ai poursuivi dans une école d’art à Aubusson.
Après avoir passé les diplômes adéquats, j’ai occupé le poste de directrice d’établissement hôtelier.
Au bout de quelques années dans ce secteur, pour des raisons personnelles, ma vie professionnelle a fait un tour à 360 degrés.

Ce revirement fut tel que  je suis devenue femme de ménage. Quelque part je me suis reconnectée au monde.  
C’est dans cette période que  j’ai passé les diplômes du médico-social, avec pour objectif d’ accompagner les plus fragiles.
Je devins  alors Aide Médico-Psychologique  dans les EPHAD.

C’est après un combat de 117 jours de grève, mené pour la dignité des personnes âgées à l’EHPAD des Opalines de Fourcherans  (avec à la clé 2 embauches, une prime de 450 euros et 3 semaines de congés exceptionnels) que j’ai rejoint l’arène politique.

Rejoindre la scène politique me permet de continuer ces combats qui me tiennent à coeur.

Je porte le combat sur la prise en soin de nos aîné⋅e⋅s dans la dignité  –  J’y consacre d’ailleurs un livre sorti chez Plon en 2019 : « Ephpad, une honte française » 
Mais pas seulement.
Je me bats pour que l’Éducation Nationale reconnaisse les enfants précoces à leur juste valeur, c’est-à-dire comme moteurs pour le groupe.
Je porte le combat de ces voix d’ouvrier⋅e⋅s oublié⋅e⋅s, car ils sont notre richesse.
Je porte le combat du dégagisme de la caste pour que le peuple reprenne sa place.
Je me bats pour personne ne soit laissé au bord de la route.

Ensemble, bâtissons une Europe des gens, pas celle de l’argent.

  • Guidée par une vision sociale et engagée, je suis déterminée à poursuivre ce chemin au service de tous que vous m’avez donné l’opportunité d’embrasser, en plaçant vos aspirations au cœur de mes actions en tant que députée européenne.

  • Je crois fermement que les droits humains sont sacrés et non négociables. En tant que représentante des citoyens, je m'efforcerai inlassablement de défendre la justice sociale, l'équité, et les valeurs fondamentales qui unissent notre société

  • Mon engagement envers une Europe progressiste, humaniste, et écologique se manifeste dans ma vision claire : une Europe qui privilégie les besoins des citoyens, défendant les droits fondamentaux plutôt que les intérêts financiers.

img-32 img-30

You cannot copy content of this page